Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UFO Conscience

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI

31 Juillet 2017 , Rédigé par Olivier de Sedona

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI

Voici une retranscription d'un document pdf qui provient de Michel Turco et qui concerne une analyse du film "Rencontres du troisième type". Michel qui est un ami 
m'a donné l'autorisation de publier ses recherches, bonne lecture:

Je tiens à préciser qu’il ne s’agit aucunement d’affirmer une révélation sur une quelconque
conspiration planétaire en rapport avec les OVNI.

Il s'agit seulement de la présentation d’un ensemble de remarques à propos du film
« Rencontre du troisième type », de quelques suppositions et informations.
 Michel Turco 

Retour sur un film culte dédié au phénomène OVNI
Des indices - Des remarques – Des questions 

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI

A la sortie du film « Rencontre du troisième type », de nombreux ufologues de la planète, se sont focalisés sur la présence du professeur J. Allen Hyneck à la fin de ce film. Pour eux, il ne faisait aucun doute que sa présence était un clin d’œil de reconnaissance du phénomène OVNI.
 

J. Allen Hyneck

J. Allen Hyneck


En tant que conseiller technique pour la réalisation de ce film, il a apporté des informations
concernant ce phénomène planétaire. Mais s’est-il arrêté à de simples informations connues comme par exemple qu’un témoin peut avoir le visage brûlé ? Ou bien le phénomène est susceptible d’enlever des gens ? Et aussi, que le champ de force des OVNI, peut agir sur des objets métalliques (boîtes aux lettres agitées, vis qui se dévissent, etc …) ? Qu’il peut provoquer des arrêts des appareils électriques en marche ou les allumer lorsqu’ils sont à l’arrêt ?


Je voulais en avoir le cœur net. Alors, j’ai repris le visionnage de ce film en faisant attention au
moindre détail. Déjà, lorsqu’il était sorti sur les écrans, mon attention avait été attirée par un détail qui, à mes yeux, avait une importance.


Il faut se mettre sur la séquence où le couple ayant été capturé par les militaires, se trouve dans un hélicoptère en compagnie d’autres personnes, portant tous un masque à gaz.
Ce couple, ainsi qu’un autre passager, retirent leur masque à gaz et se sauvent. 

On voit la caméra suivre les personnes, puis immédiatement, elle les perd de vue pour se focaliser sur des caisses en bois sans importance et sans inscription, sauf trois dont une, la plus grande, qui porte trois lettres noires “ TRW “


Apparemment, personne n’a accordé d’importance à ce rapide passage.Il est étonnant que l’opérateur de la caméra perde volontairement les acteurs de vue pour se figer deux à trois secondes sur cette caisse, avant de les reprendre dans l’objectif de la caméra. C’est un peu comme si on avait essayé de dire : « coucou ! Regardez bien qui est là »

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI

La présence du nom de cette entreprise m’a quelque peu étonné. Il se trouvait qu’elle était mon employeur.


La présence de la caisse avec l’inscription TRW, n’avait rien à faire dans un décor de cinéma, sauf si c’était intentionnel ! Elles ne peuvent se rencontrer que chez les concepteurs d’un certain matériel (avions, satellites, missiles, etc …)


TRW ne fait pas de sponsoring donc les inscriptions n’avaient rien à faire sur le lieu de tournage! Reste à savoir ce que Steven Spielberg voulait faire comprendre.


Cela me rappelle la séquence de la caisse portant l'inscription de Roswell, dans un des films
d'Indiana Jones. Les trois sociétés dont le nom figure chacune sur une caisse, sont spécialisées dans les technologies de pointes concernant, tout particulièrement, l’armement, les télécommunications, l’aérospatial, les radars, etc …


Faut-il y voir uniquement un remerciement pour le prêt de matériel pour la réalisation de ce film?
On peut le supposer ! A moins qu’il y ait autre chose de caché derrière cette simple présentation de noms ?! Il ne faut pas oublier que cette multinationale œuvre principalement dans les technologies de pointe, et que la seule séquence faisant partie de son domaine, dans le film, est le système de communication par signaux lumineux. J’en déduis qu’il est possible que TRW en soit le concepteur, l’instigateur.


Une remarque s’impose :


A ce jour, jamais on a eu d’information ou de témoignage relatant des communications radio entre les OVNI. Communiquent-ils par signaux lumineux ? Ce qui pourrait conforter ma supposition sur le rôle de TRW dans le film.


Il y a d’autres étrangetés dans le film. Et notre regretté J. Allen Hyneck doit certainement y être pour quelque chose. C’est mon avis !


Par exemple, on découvre, à environ 37 min, un symbole représenté par un triangle noir avec la
mention « Mayflower », sur la couverture de dossiers de participants à une réunion ainsi que sur un drapeau accroché au mur de la salle, et à 1 h 45 min, on aperçoit le même drapeau accroché à un mât sur la plateforme dans la montagne.

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI
Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI
Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI
 Remarque : il n’y a ni le nom Mayflower ni l’Etoile sur le Triangle noir du drapeau de la plateforme d'accueil dans la montagne

Remarque : il n’y a ni le nom Mayflower ni l’Etoile sur le Triangle noir du drapeau de la plateforme d'accueil dans la montagne

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI

Pour moi, ce symbole noir devait avoir un sens dans ce film. Il doit nous interpeller. Il est plus qu’un simple dessin. Ne perdons pas de vue qu’il associe trois choses :
- le Triangle noir,
- le nom « Mayflower »
- une sorte de spot ou d’étoile blanche près d’une des pointes.

 

Je pense qu’on a voulu nous transmettre une information importante. N’oublions pas que depuis plusieurs décennies, nos cieux sont parcourus par d’étranges objets noirs ayant cette forme.


On peut, légitimement, se poser la question : « Y a-t-il un rapport entre ce symbole et ces mystérieux objets ?  A-t-on voulu nous faire comprendre quelque chose par l’utilisation de ces symboles ? »

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI

Commençons par le nom « Mayflower ».Il fait référence au souvenir du fameux bateau qui a accosté aux Amériques avec, à son bord, de nombreux immigrants dont les Pères pèlerins souvent considérés comme les pères fondateurs des futurs Etats-Unis d’Amérique. Voir sur Wikipédia à cette adresse: https://fr.wikipedia.org/wiki/Mayflower

 

Faut-il voir, dans ce symbole faisant référence à un pan de l’histoire des Etats-Unis, une autre
immigration, plus récente, concernant un autre type de personnages, venus à bord d’un vaisseau plutôt aérien que maritime, de forme triangulaire et d’aspect noir ? Le marquage en forme d’étoile, pourrait-il être l’indicateur que ces visiteurs sont bien venus des cieux ? Admettons ! Mais alors d’où ?


La réponse pourrait venir du passage du film, située à 1 h 38 min où on observe sept points blancs,apparaissant dans le ciel, parmi les étoiles, au-dessus de la montagne et se positionnant pour former la constellation de la Grande Ourse.

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI
Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI


Veut-on, par cette présentation, nous montrer la zone du ciel d’où sont originaires les visiteurs ?
Ce qui serait en contradiction avec les affirmations de certains, selon lesquelles les visiteurs
viendraient de Zeta Reticuli (La constellation du Réticule est située dans l’hémisphère sud) alors que la constellation de la Grande Ourse est située dans l’hémisphère nord.

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI

A ce stade de la réflexion, on pourrait conclure ainsi :
« Un grand vaisseau noir de forme triangulaire, est venu sur Terre avec des visiteurs (Pèlerins d’un genre nouveau) en provenance des parages d’une étoile située dans la région du ciel correspondant à la constellation de la Grande Ourse ! »


On pourrait aussi ajouter :


« Ces pèlerins sont venus apporter aux peuples de la Terre, les bases d’une nouvelle forme de
civilisation »


Un autre indice situé à 57 min dans le film, semble aller dans ce sens. Une personne assez grande, mince, aux cheveux très clairs (Elle me fait penser à Jacques-Vallée) dit ceci :
« Si cette mission est menée à terme, je suis pris de sueurs froides quand je pense aux milliers
de personnes qui pourraient en pâtir »

Le possible Jacques Vallée dans le film (et non l'acteur François Truffaut...

Le possible Jacques Vallée dans le film (et non l'acteur François Truffaut...

Cherche-t-on à nous faire comprendre et à nous préparer, par cet aveu, à la venue prochaine d’un important bouleversement dans nos croyances et l’organisation de nos sociétés, suite à cette visite céleste ? Une remise en cause des croyances religieuses, entre-autre, sera certainement lourde de conséquences pour une très grande majorité d’habitants de la planète. Et aussi des pans entiers de l'économie mondiale seraient remis en question, peut-être même y aurait-il un effondrement planétaire de toutes les places boursières suivi d'un méga tsunami social. D’où l’avertissement !


On trouve également, un autre indice dans ce jeu de piste:


A 1 h 52 min, sur la plateforme de la montagne, une personne se trouvant au pupitre dit aux autres :« Si tout est en place sur la face cachée de la Lune, vous pouvez jouer les cinq notes » 

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI

Pourquoi cette allusion à la Lune et sa face cachée ?


Pas une seule fois il est fait allusion à la Lune dans le film, sauf à cet instant. Que cherche-t-on à nous faire comprendre ? Surtout qu’il est question de la face cachée alors qu’on aurait pu dire simplement « …. sur la Lune » Et aussi, on ne précise pas qui est là-bas. A moins que …. !?


On peut également faire remarquer que, dans le film, le système de communication avec les
visiteurs, est basé sur des échanges lumineux accompagnés de notes sonores, ce qui n’est
absolument pas compatible avec une communication en liaison avec des installations de réception situées sur l’astre de la nuit et encore moins sur la face cachée. Sauf si on envisage, en parallèle, l'existence d'installations radio et de relais destinés à la communication avec de mystérieux correspondants situés sur la face cachée de la Lune.

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI

On découvre également, vers la fin du film, une séquence portant sur une équipe de douze
personnes habillées de rouge, portant des lunettes noires et un sac, qui est rejointe par un treizième personnage sans lunettes ni sac, destinée à partir avec le vaisseau des visiteurs.
Pour certains ufologues, cela résonne immédiatement avec le projet SERPO
(http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Serpo/) qui consistait à envoyer 12 humains sur une planète du nom de SERPO, alors que d’autres ufologues ont considéré ce projet comme un canular. Doit-on supposer que la conclusion à un canular, a été induite par des inepties présentées volontairement dans le document divulguant le projet SERPO ? C’est à voir.

En tout cas, il est évident qu’il y a un clin d’œil à un projet similaire pouvant être considéré comme celui d’un nouveau « Mayflower » dirigé vers un lieu parmi les étoiles.Quant au nombre de « douze + un » voyageurs, on peut y voir un puissant symbole qui peut nous faire penser aux « douze apôtres » (douze messagers) accompagnant le « Christ » (le rédempteur –
l’Ambassadeur des humains) qui sera sacrifié (de manière symbolique) pour le salut de l’humanité, sous la forme d’un voyage sans retour possible

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI

D’ailleurs, ce treizième personnage ne met-il pas les bras en croix quand il se dirige vers la lumière blanche à l’entrée du vaisseau avant d'entamer son ascension vers les cieux ? Etrange, n’est-de pas ?

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI

Pour conclure, on peut penser que ce film présente un certains nombre d’étrangetés qui vont bien au delà d’une simple fiction basée sur des événements réels. Tout se passe comme si certains réalisateurs hollywoodiens voulaient faire passer un message au milieu de séquences de pure imagination, en faisant appel à des "conseillers" remarquablement bien informés.


Et n’oublions pas que Steven a toujours donné l'impression de ne rien laisser au hasard.
Alors, faut-il y voir un message caché ? Une mise en condition de l’humanité pour une grande
révélation ? Ou simplement on a voulu agrémenter ce film par quelques clichés particuliers ?


L’Avenir nous le dira peut-être...


Steven Spielberg et la NASA (2)
Steven Spielberg qui souhaitait bien s'informer, s’est expliqué sur la réaction négative de la NASA à sa proposition de collaboration :


"J'ai entendu que le gouvernement était opposé au film. Si la NASA a pris le temps de m'écrire
une lettre de 20 pages, alors je savais qu'il devait se passer quelque chose. J'avais voulu une
coopération de leur part, mais lorsqu'ils lirent le script, ils se mirent très en colère et pensèrent que c'était un film qui pourrait être dangereux ! J'ai pensé qu'ils avaient écrit la lettre principalement parce que "Les dents de la mer" avait fait peur à beaucoup de gens dans
le monde. Ils craignaient peut-être que le même genre d'épidémie arrive avec les OVNIs"


Un gouvernement opposé au film ? La NASA très en colère ? C'est vraiment surprenant !
A moins que leur colère devait avoir d’autres motivations que celle supposée par S. Spielberg,
comme par exemple la révélation de certaines informations.


(1) Josef Allen Hynek (1 mai 1910 - 27 avril 1986) était un astronome, professeur et ufologue
américain. Il avait un doctorat en astrophysique. Il est célèbre pour avoir été conseiller scientifique du projet Blue Book entre 1951 et 1969.


(2) source
http://www.inexplique-endebat.com/article-rencontre-du-troisieme-type-un-film-une-histoire- 118898300.html

Steven Spielberg, Jimmy Carter et Ronald Reagan

 


Le 18 mars 1978 "La Gazette de Phoenix" indiqua que le film favori de Jimmy Carter était
"Rencontres du troisième Type". Le Président avait vu le film de nombreuses fois. En outre Steven Spielberg aurait été reçu par Jimmy Carter en août 1978, à la Maison Blanche.
Le 25 août 1978 le réalisateur reçut une lettre provenant de celle-ci, lettre signée par Gretchen
Poston (Secrétaire Social pour la Maison Blanche), avec une photo (signée par Jimmy Carter)
montrant la rencontre de Steven Spielberg.


Fin juin 1982, Steven Spielberg récidive en proposant au Président Ronald Reagan de visionner en privé "E. T. : l'extraterrestre". Ils dînèrent ensemble, puis le film fut projeté dans le bureau ovale, en compagnie de Nancy, l'épouse du Président, et d'autres invités. Vers la fin de la projection Ronald Reagan se tourna vers Steven Spielberg et lui dit (selon Jaime Shandera) :
"Vous savez, je parie qu'il n'y a pas 6 personnes dans cette pièce qui savent combien tout
cela est vrai.'' Mais les autres personnes venant le féliciter viennent interrompre cette discussion.


LOCKHEED Martin (Martin Marietta)
Feu Ben Rich, ancien PDG de Lockheed a déclaré peu avant sa mort :
« Nous, les USA, avons la technologie pour ramener E.T. à la maison »
(Faut-il rappeler la présence de caisses portant le nom de cette entreprise dans le film ?)


Jim Goodall, célèbre auteur et photographe, conservateur du Musée de l'Aviation à Seattle, a
rapporté cette phrase de Ben Rich, ancien directeur exécutif des 'Recherches avancées' chez
Lockheed :


"Nous avons déjà les moyens de voyager vers les étoiles, mais ces technologies sont
verrouillées dans des programmes secrets et il faudrait une action divine pour qu'elles soient
utilisées au bénéfice de l'humanité... Tout ce que vous pouvez imaginer, nous sommes en
mesure de le réaliser."


Lockheed Martin est la première entreprise américaine et mondiale de défense et de sécurité devant McDonnell Douglas. (Avions – Blindés – Missiles)
Avions : U2 – SR71 Blackbird - F-16, le F-22 Raptor et le F-35.
Martin Marietta apporta en particulier à Lockheed les lanceurs spatiaux Atlas et Titan.
Lockheed Martin, associé avec BAe System, se sont proposés pour réaliser les remplaçants des
véhicules actuels de l'US Army. 

ROCKWELL

 


Rockwell Collins est une société d’ingénierie, de services et de ventes de produits et systèmes
d’électronique professionnelle présente dans trois secteurs :
 -l’Aéronautique (bombardier B - 1B)


- la Défense:

Le système Firestorm qui est conçu par la firme Rockwell Collins, est un matériel destiné à l’appui au sol. Ce système transmet les coordonnées précises d’un objectif / cible pour un appui aérien ou d’artillerie. Le système modulaire offre l’avantage de se coupler avec de nombreux modèles de télémètre laser, il permet de transmettre rapidement et avec une grande précision les éléments géographiques nécessaires à un appui aérien. La transmission des données entre l’observateur au sol et l’aéronef permet une identification visuelle de la cible. Le système comporte le télémètre laser choisi par le client, un GPS, un PC tactique, le module AAU (Azimut Augmentation Unit), le système de réception vidéo tactique « Strikehawk », le logiciel RJF (Rosetta Joint Fires), un système de gestion de l’énergie et un trépied. Ce matériel est déjà en service dans l’armée britannique.

- les Réseaux informatiques:


Rockwell Collins a dévoilé un écran multifonction tactile destiné à équiper des jets d'affaires ou des appareils régionaux turbopropulsés. Cet écran principal (PFD) a été présenté à l'occasion du salon EAA AirVenture d'Oshkosh le 24 juillet. Rockwell Collins précise que ce nouvel écran sera intégré avec de nouvelles fonctionnalités dans sa suite avionique Pro Line Fusion.
Ces nouveaux écrans permettent, par exemple, de s'affranchir du classique clavier du FMS pour
programmer une route en touchant directement.

TRW et son implication spatiale

TRW et son implication spatiale

TRW et son implication spatiale

TRW et son implication spatiale

TRW et son implication spatiale

TRW et son implication spatiale

TRW et son implication spatiale

TRW et son implication spatiale

TRW et son implication spatiale

TRW et son implication spatiale

TRW et les OVNI

 


L'AIAA, après avoir analysé le rapport final de l'Etude du Colorado, nota que 30 % de ces 117 cas ne purent être identifiés. Un phénomène avec un ratio si élevé de cas inexpliqués devrait éveiller une curiosité scientifique suffisante pour poursuivre son étude, ont-ils indiqué.
Ainsi, alors que certains spécialistes individuels et ouverts d'esprit étaient déjà partis pour exprimer que l'étude des ovnis était d'importance primordiale, le grand public n'était pas conscient qu'un braintrust, nommé le "sous-comité OVNI de l'AIAA", fut formé en 1967.


Cette équipe d'élite de 11 personnes, fut dirigée par le Dr. Joachim P. Kuettner de l'Organisation
Météorologique Mondiale. D'autres membres de l'équipe incluait :


- des scientifiques de TRW System

- Hughes Aircraft,
- Martin Marietta,
- l'Institut de Technologie de Georgia,
- la Recherche sur la Météorologie,
- le Centre de Vol Spatial Goddard de la NASA,
- le Commandement d'Electronique de l'U.S. Army,
- des Systèmes de Missiles et de l'Espace de McDonnell Douglas,
- et l'Administration Nationale Océanique et Atmosphérique.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article