Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UFO Conscience

Une petite virée hautement symbolique...

25 Février 2014 , Rédigé par Olivier de Sedona

Avant toute chose je tiens à informer mes lecteurs que je ne suis pas un expert dans le domaine du symbolisme mais que je m'y intéresse en prenant le recul necéssaire. Bien que cet article n'est pas très ufologique (quoi que...) il repose sur la conscience.

 

Dimanche dernier je me suis levé en fin de matinée avec une envie irrésistible de visiter une nouvelle ville. Il est vrai qu'avec ma femme nous aimons parfois partir en toute improvisation à la découverte d'endroits différents. La destination a été choisie à la dernière minute, direction Karlsruhe une ville de presque 300 000 hab en Allemagne à environ 80 km de Strasbourg.

 

Arrivé à quelques kilomètres de cette jeune ville de Karlsruhe qui a été fondée en 1715 par le comte Karl Wilhelm von Baden-Durlach je décide de faire un petit arrêt sur une aire d'autoroute qui porte le nom de " l'église de l'autoroute " 

 

Voici les photos que j'ai prises de la fameuse église pyramidale pour que vous puissiez vous faire une petite idée ainsi que son totem qui trône juste en face sur la photo suivante. 

 

Karlsruhe 004

 

Karlsruhe-007.JPG

 

 

Pour la petite histoire le Schloss (le château) est à l'origine de la ville de Karlsruhe ainsi le Schlossturm qui est a tour du château est à la fois le centre du palais mais aussi de la ville. C'est le point d'intersection des 32 radiales qui forment la structure de la ville, aujourd'hui encore... donc avec le château cela nous donne le nombre de 33. Il est donc utile de rappeler par exemple que dans les rites maçonniques égyptiens on peut compter 33 degrés.

 

Voici le plan de la ville de Carolsruhe (Karlsruhe), une gravure sur cuivre de 1721 et sur la photo suivante une vue aérienne à notre époque de la ville avec son château en plein milieu:

Karlsruher_Stadtansicht.jpg

 

id_31575_schloc39f-innenstadt-img_4656-2_klein.jpg

 

Penchons-nous maintenant sur le bâtisseur de cette ville hautement symbolique:

 

Charles III (Karl en Allemand) Guillaume de Bade-Durlach fit ses études à Utrecht, Genève et Lausanne. Ses études finies, il voyagea en Angleterre et en Suède. De 1701 à 1709, il participa à la guerre de succession espagnole.Il fut à la tête de la marche carolingienne de Bade de 1709 à 1738. C'est suite à l'incendie de sa ville de résidence Durlach en 1689 qui détruisit entièrement la localité que le margrave décida de construire "un peu plus loin" son château. Homme de goût et sûrement très cultivé, il choisi comme modèle Versailles, Il plaça donc sa résidence dans la ville de Karlsruhe en 1715.

 

Monarque accompli, il dessine lui-même (parait-il) le projet de sa future résidence et la met au centre du futur dispositif urbain. 

 

Il fut inhumé dans la crypte de l'église de la Concorde à Karlsruhe en 1738. Son cœur fut déposé sur le cercueil de sa veuve.


Charles III Guillaume de Bade-Durlach appartint à la quatrième branche de la Maison de Bade, elle-même issue de la première branche de la Maison ducale de Bade. Il appartint à la lignée de Bade-Durlach dite lignée Ernestine fondée par Ernest de Bade-Durlach. Cette lignée est toujours existante, elle est représentée actuellement par le prince Maximilien de Bade.

 

Karlsruhe_Pyramide_Winter_Nacht_02.JPG

 

La photo ci-dessus représente la pyramide de Karlsruhe qui est une pyramide de grès rouge située au centre de la place du marché. C'est le tombeau du fondateur de la ville, le margrave Charles-Guillaume de Bade-Durlach. Elle a été érigée entre 1823 et 1825, sous la direction de l'architecte Friedrich Weinbrenner, à la place de la Konkordienkirche, l'église luthérienne baroque à colombages qui accueillait la dépouille de Charles-Guillaume depuis 1807.

 

Pour conclure je dirais que la clé de l'énigme se trouve dans la tour du château mais au fond quel secret devrions-nous y trouver? C'est la une bien grande question qui restera en suspend histoire de nous faire un peu plus sombrer dans la paranoïa ou bien dans mon cas: le rêve.

 

Olivier de Sedona


 

Cet article sera complété au fil du temps si mes recherches aboutissent à de nouvelles énigmes concernant la ville de Karlsruhe.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article